Généralement provoqués par la lassitude, mais aussi par le stress, par l’âge, par les allergies, par les changements hormonaux, par une mauvaise circulation sanguine et par divers autres facteurs, les cernes et les poches vieillissent l’expression du visage avec le regard éreinté. Y remédier peut se faire rapidement en usant des produits adaptés et en adoptant quelques astuces qui peuvent donner des résultats en peu de temps. De nombreuses marques de cosmétiques proposent tout un panel de produits pour soigner le contour des yeux. Toutefois, seules les gammes conçues spécialement pour lutter contre les marques de fatigue et pour vivifier le regard conviennent dans ce cas de figure. Effectivement, les soins classiques sont surtout élaborés dans l’objectif principal d’hydrater cette partie du visage qui est relativement fragile. Les actifs contenus dans ces produits anticernes et anti-poches visent à réveiller le regard et à atténuer ces marques. Néanmoins, tous les cosmétiques ne se valent pas, raison pour laquelle les utilisateurs doivent savoir choisir le produit à appliquer. Dans ce contexte, le conseil d’un professionnel peut être requis.

Comment bien choisir les soins à appliquer ?

Les poches et les cernes des yeux ne s’estompent pas toujours facilement, peu importe leur cause. L’utilisation des cosmétiques permet de les soigner, de façon plus ou moins radicale. Toutefois, les diverses applications doivent se combiner avec une meilleure hygiène de vie.

  • Les produits qui favorisent le drainage sont à privilégier dans ce traitement. Généralement, les soins composés d’actifs végétaux sont efficaces, comme le marron d’Inde par exemple.
  • Particulièrement pour prendre en main les poches, les gammes, contenant des actifs qui agissent contre la graisse, sont les mieux conseillées. En effet, la zone au niveau de laquelle ces petites enflures apparaissent, est souvent regorgée de lipide. Les produits qui ont de la caféine dans leur composition sont parmi les plus indiqués.
  • L’acide hyaluronique est non seulement excellent pour combattre les signes de l’âge, mais c’est également un puissant hydratant. Les soins qui en contiennent sont à favoriser pour préserver la beauté naturelle du contour de chaque œil.
  • Certains cosmétiques ayant des actifs aux propriétés apaisantes sont adéquats pour atténuer ces imperfections.

Dans tous les cas, toutes les marques mettent en avant leurs produits, comme sur www.clarins.fr, à l’utilisateur de bien choisir les soins adaptés à son cas.

La texture et la teinte

Les anticernes et les anti poches ne servent pas uniquement à soigner les imperfections. Ces produits doivent également aider à les masquer. Dans ce cas, l’utilisateur doit savoir opter pour les teints subtils et la bonne texture qui lui permettent de camoufler les cernes et les poches. Le choix doit être orienté vers le ton qui est le plus proche de la carnation de la personne afin d’estomper un cerne. Un produit qui a un demi-ton au-dessous de la carnation du visage est parfait puisque la peau qui se trouve au contour de chaque œil est plus claire par rapport à celle de l’ensemble de la figure. Le résultat est réussi lorsque la nuance appliquée pour le reste de la face s’assortit à la teinte de l’anticerne.

  • Les sous tons ivoire, pêches et beiges couvrent bien les cernes marron.
  • Les sous tons jaunes masquent mieux les cernes violacés.
  • Les sous ton orangés et rosés masquent délicatement les cernes bleutés.

Les produits à texture crémeuse ou fluide offrent un effet naturel.

Application des correcteurs

La composition et les actions des anti cernes et des anti-poches dépendent de chaque laboratoire qui les conçoit. Certains se focalisent surtout sur le soin et incluent des agents hydratants et d’autres actifs pour aider à traiter ces imperfections ; tandis que d’autres visent surtout au camouflage en offrant diverses teintes. Tous ces points sont cruciaux dans la mesure où la meilleure prise en charge est de les soigner, mais aussi de les camoufler. Néanmoins, d’autres produits destinés spécialement à traiter le contour de l’œil existent. Ces derniers s’appliquent deux fois par jour, le matin et le soir, et se combinent avec les cosmétiques qui fournissent les tons pour masquer ces marques. Dans ce cas, le soin spécifique est à utiliser avant le fond de teint, et l’anticerne après. En revanche, si l’anticerne apporte également les éléments essentiels pour traiter les imperfections, ce dernier s’applique avant le fond de teint.
L’anticerne et l’anti-poche s’utilisent généralement le matin, au réveil, mais avant l’application, un petit massage est nécessaire. Cette intervention a pour objectif de drainer le contour de l’œil, de favoriser la circulation sanguine et d’optimiser l’action du produit. La première étape du massage consiste à poser le majeur et l’index à plat sur les yeux fermés, du côté intérieur de l’œil, puis à tirer doucement vers les tempes. Après ces glissements, l’intéressé doit tapoter légèrement dessus, de l’intérieur vers l’extérieur, avec les mêmes doigts. La séance se termine par le lissage du contour de l’œil, avec la pulpe de l’index, toujours dans le même sens, c’est-à-dire du coin interne vers la partie externe. Chaque étape est à répéter 5 fois de suite.
La personne doit veiller à la fluidité de l’anticerne avant son application. Si le produit choisi est contenu dans un tube, le placer entre les mains est requis pour pouvoir le réchauffer. Avec un pinceau, prendre un peu du cosmétique et l’appliquer en tapotant doucement, sans l’étirer. Le produit doit être bien réparti et fournir un rendu uniforme.

Les soins anticernes et anti-poches, pour qui ?

Ces traitements s’adressent à tout le monde, sans exception, du moment que le besoin s’en fasse ressentir. Homme et femme, quel que soit l’âge, peuvent se servir de ces cosmétiques pour traiter les poches sous les yeux et les cernes. Contrairement aux ridules qui peuvent être appréciées par certaines personnes, ces marques doivent être prises en charge. Effectivement, certains hommes, notamment les matures, se sentent séduisants avec les rides des yeux, comme avec les pattes d’oie par exemple.