Société de recouvrement : comment ça marche ?

Société de recouvrement

Publié le : 10 juin 20227 mins de lecture

Quelquefois, l’existence des clients insolvables constitue un facteur de blocage pour le développement économique d’une entreprise. Devant pareille situation, l’appel à des sociétés de recouvrement constitue souvent le dernier recours. Il est vrai que l’intervention de ces unités extérieures augmente les charges, mais il faut plutôt essayer que de ne rien faire.

C’est quoi une société de recouvrement ?

Si un client ne veut plus rembourser ses dettes ou se trouve dans l’incapacité de le faire, l’entreprise, après avoir utilisé tous les moyens à ses dispositions, fait appel à une société de recouvrement. Comme son nom l’indique, c’est une société qui a pour mission de faire payer un débiteur la somme d’argent due à son créancier. Plus précisément, elle se sert d’intermédiaire entre une entreprise et un client insolvable. Pour cela, le créancier et la société de recouvrement choisis procèdent à une signature de contrat qui va justifier l’intervention. Dans l’accomplissement de ces tâches, chacun a sa propre tactique en utilisant des procédés extra-judiciaires comme l’envoi des courriers, des appels téléphoniques ou autres. Dans la plupart des cas, ce sont les opérateurs téléphoniques, les fournisseurs d’accès à internet ou des sociétés similaires qui demandent l’intervention des sociétés de recouvrement comme celui que l’on trouve sur gestioncreditexpert.com. Les services rendus par ces spécialistes de recouvrement ne rencontrent pas toujours une réussite. Il se pourrait que la demande de paiement ne soit pas légale, ou tout simplement, l’expert à qui l’entreprise a confié ses affaires n’est pas efficace, raison pour laquelle il faudrait faire un choix judicieux sur la société.

Les procédures de création

Il est vrai qu’actuellement, pour des raisons multiples, le marché de recouvrement de créances est très développé. Dans certains cas, les entreprises veulent seulement attribuer ce service de recouvrement à un tiers pour se focaliser sur d’autres tâches. Il se peut aussi qu’elles se trouvent dans la difficulté de faire payer ses clients, et faire appel à ces spécialistes devient une obligation. Pour créer une société de recouvrement, il faut connaitre la procédure de création et toutes les dispositions indispensables. Avant d’intégrer ce système, il faut ouvrir un compte permettant de verser les sommes recouvertes dans le cas d’un rachat de créances par son client. La possession de ce compte ne suffit pas pour lancer une activité de recouvrement, il faut adhérer à une assurance de responsabilité civile. Après cela, comme toute autre entreprise en exercice, lorsque la société est réellement fondée, elle doit être enregistrée au niveau de la chambre du commerce et d’industrie du lieu où elle est implantée. À la différence des autres activités, la mise en place d’une société de recouvrement doit être déclarée au niveau du procureur de la République.

Sur quels critères baser la sélection d’une société de recouvrement ?

Actuellement, une multitude de sociétés de recouvrement est présente sur le marché et vous pouvez facilement les contacter en vous renseignant sur internet. Pour le bien de l’entreprise, la sélection de la société devrait être mûrement réfléchie et tenir compte de certains critères. Tout d’abord, avant de se lancer dans un tel partenariat, il faut tout d’abord connaitre si cette société est légalement créée. Pour le savoir, il faudrait vérifier si elle est déjà inscrite au registre du commerce et des sociétés, et a accompli toutes les procédures indispensables pour sa création. Cette première étape franchie avec succès, les prochaines informations essentielles concernent la tarification qui conditionne, la plupart du temps, le choix définitif. Pour ces sociétés de recouvrement, deux tarifications sont possibles. D’un côté, la rémunération de l’entreprise responsable de recouvrement se calcule en pourcentage de ce qu’elle a recouvert auprès d’un débiteur. D’un autre côté, le montant est déjà fixé avant que le travail commence, c’est-à-dire que cette somme est déjà discutée à l’avance avec son client et inscrite dans le contrat.

Les étapes à suivre pour le recouvrement

Pour avoir un bon résultat, une société de recouvrement doit être bien organisée dans la conduite de son travail. Quand le contrat est conclu entre les deux parties, la première démarche débute par l’envoi des lettres de relance au débiteur soit par courrier soit par mail. Quand il n’y a aucune réponse, la lettre de mise en demeure doit être envoyée. Si le débiteur a accepté de coopérer, le responsable de recouvrement établit un calendrier pour le paiement de la dette et poursuit l’encaissement. Une fois que le débiteur paye la somme demandée, celle-ci doit être transférée dans le compte du créancier dans un délai compromis lors de la rédaction du contrat. Dans le cas où ce n’est pas mentionné, le paiement doit se faire au plus tard un mois après le recouvrement. Il arrive que, quels que soient les moyens adoptés par les sociétés de recouvrement, les débiteurs n’arrivent plus à payer leurs dettes. Devant cet état de fait, l’entreprise victime est conseillée de continuer vers le recouvrement judiciaire.

 

Plan du site