Le choix d’une couleur d’intérieur est une étape très compliquée. On a peur de changer ses goûts, peur de s’ennuyer, ou que finalement ça n’aille pas avec les meubles. C’est encore pire dans la chambre à coucher ! Nous voulons de l’originalité, du calme et du style en même temps. Dans une pièce qui se doit d’être reposante et tranquille, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Alors, quelle est la meilleure couleur pour la chambre à coucher ?

Pourquoi choisir la couleur de la chambre avec soin ?

Il est important de savoir que la couleur affecte notre humeur. Le vert et le bleu apaisent et aident à réfléchir, le rouge réveille mais parfois stimule, le jaune est la lumière du soleil mais on s’en lasse vite, le violet est mystérieux, le blanc est neutre mais le noir est parfois trop sombre. Demandez-vous à quoi sert votre chambre : un endroit pour dormir, un coin lecture ou un bureau … ? Toutes ces questions vous aideront à déterminer ce dont vous avez besoin pour choisir les couleurs de votre chambre. Enfin, n’oubliez pas de faire part de vos goûts. Si vous détestez la couleur verte, nous ne vous recommandons évidemment pas la maison de fenouil. N’allez pas trop loin dans le flux. Le but n’est pas de refaire toute la décoration à chaque saison, mais de se sentir bien dans cette pièce et de vraiment se détendre soir après soir. Quelle que soit la couleur, le bleu se marie très bien avec le bois. Ce dernier réchauffe parfaitement le ton froid de cette couleur. Pour un style scandinave, n’hésitez pas à décorer la pièce avec du jaune ! Cliquez sur matelas-literie.fr pour plus d’informations.

Gérer les associations de couleurs dans la chambre !

Une fois vos souhaits confirmés, la palette deviendra un formidable terrain de jeu où vous pourrez vivre un mélange unique et riche en caractères. Vous pouvez aborder les couleurs avec des tons dominants et spécifiques à travers la peinture pour chambre et les accessoires de la pièce, les textiles ou les meubles. Si nous appliquons des couleurs primaires neutres, comme le gris anthracite, nous contrasterons avec des tons plus clairs, comme le vert amande ou le gris bleu. Quand on part d’un beige encens, on peut ajouter un peu d’ocre, de kaki et de jaune, qui sont plus efficaces dans les tons. Dans l’air du temps, les couleurs sombres ou très évidentes sortent de l’ombre et occupent toute la maison. « Ces couleurs avec beaucoup de caractéristiques se suffisent à elles-mêmes, poursuit l’expert. Parfois, nous voulons combiner plusieurs tons, mais ce n’est pas toujours nécessaire. »

Choisir la couleur en fonction du style du lieu et son mobilier !

On l’oublie parfois, mais les caractéristiques de la maison ou de l’appartement sont importantes pour déterminer la couleur de la pièce et son application. « Dans le style haussmannien avec des lignes, l’idée est d’éliminer tous ces détails habituellement imparfaits. Ensuite, vous pouvez vous tourner vers la couleur chambre de votre choix, en laissant les lignes en blanc pour ne pas les accentuer ». L’absence de plafonds sur les murs donnera également à la pièce une impression d’espace. Les appartements de style loft ont des éléments architecturaux forts, et nous préférons être neutres pour les mettre en valeur. » Autre élément puissant, le mobilier définit la couleur appropriée dans la pièce. « Par exemple, dans une chambre avec des meubles en bois clair, les couleurs douces, comme les pastels, sont recommandées, poursuit l’architecte d’intérieur. La nature du bois, la couleur plus ou moins foncée, la taille du meuble et son volume sont déterminants. Dans les petites pièces peu lumineuses avec de grands meubles en noyer, on privilégie les couleurs claires pour éviter d’assombrir la pièce (sauf si l’on veut créer un effet cocon).