Coaching professionnel

Pour éviter les dérives, les associations et fédérations d’entraîneurs professionnels promeuvent la professionnalisation de la profession depuis une quinzaine d’années en mettant en place un processus cohérent de certification ou de titularisation, portant généralement sur un certain nombre d’heures aller jusqu’à la psychothérapie et l’expérience professionnelle antérieure.

Métier de Coach professionnel

Le métier de coach commence par se renseigner sur le potentiel des salariés qui lui est révélé et sa compétence professionnelle, qu’il mesure grâce au contexte et aux éventuelles difficultés. Les travaux du coach ne portent pas seulement sur la connaissance technique, mais aussi sur l’habileté de l’employé, par exemple dans les domaines du management, des relations ou de la vente. L’aspect psychologique est également d’une grande importance. Un coach professionnel accompagne les  coachés afin de les aider, par exemple, à résoudre une difficulté professionnelle, à prendre une décision ou à mettre en œuvre une action visant à atteindre un objectif professionnel. L’objectifs du coach est donner plus de confiance en soi et d’affirmation de soi, œuvrer sur des situations conflictuelles et initier à gérer les stress, dans divers séances de 2 à 4 heures, qui peuvent être réparties sur 2 à 6 mois selon la fréquence de la session. Afin d’être opérant, un coaching professionnel doit savoir les environnements de l’employé, la culture d’entreprise, les opérations et les règles, mais doit aussi avoir des fortes énergies personnelle qui mènera le coach à transcender la foi. Pratiquer cette activité passe aussi par l’écoute, l’esprit de synthèse et la réactivité. Un coach professionnel travaille sur place, dans une entreprise qui a sollicité ses services pour un ou plusieurs salariés, ou dans son cabinet s’il s’agit d’une intervention individuelle. Dans de nombreux cas, il doit être disponible pour le client en dehors des heures de travail. Cependant, la plupart des entraîneurs travaillent à temps partiel. En parallèle, ils ont d’autres activités dans des domaines connexes comme la formation, conseil en psychothérapie, ressources humaines. Si vous désirer suivre une formation en coaching professionnel, suivez cette page

Formation en Coaching 

Il n’existe pas de diplôme national spécifiquement dédié au coaching : plus de la moitié des professionnels du coaching sont issus d’écoles de commerce, de management ou techniques, et nombre d’entre eux sont à l’origine des spécialistes du coaching, de la gestion des ressources humaines ou de l’organisation du travail et de la société. Certains ont une maîtrise en sciences humaines, en sciences sociales ou en sciences psychologiques. D’autres ont également suivi une formation coaching ou en techniques de conseil et d’accompagnement relationnel. En France, il existe une quarantaine d’organismes de coaching, pour la plupart privés, avec un large éventail de tailles et de modèles de formation de coach professionnel. De plus, plusieurs universités offrent des diplômes universitaires liés au coaching. Coaching et développement professionnel Quel que soit le sens de la formation, le coach professionnel doit avoir une vaste expérience dans le monde des affaires.

Choix d’une école

Le choix de l’école se fait en fonction du but poursuivi. Il est généralement recommandé de contacter trois ou quatre organisations pour comparer les offres de formation en coaching professionnel. Certaines écoles proposent en effet des cycles de dix ou douze jours continus, tandis que d’autres proposent vingt jours répartis dans un an. Vous avez aussi une cours qui vous permet d’avoir un outil issu de l’accès systémique. Ces formations très opérationnelles vous donnent les munitions pour débuter l’exercice. Cependant, il faut généralement plus de réflexion et de temps pour répondre aux demandes plus complexes qui affectent la recherche de sens des managers et leur position dans la vie, accompagnant ce processus de maturation interne.