Comment choisir une peinture routière adaptée ?

peinture routière

Publié le : 25 octobre 20236 mins de lecture

Afin de distinguer les marquages au sol, le choix de la peinture est important. Que ce soit pour des endroits difficiles d’accès ou pour couvrir une grande surface. Sur le marché actuel, il existe de nombreux types de peinture routière que vous pouvez trouver. Mais pour vous aider à choisir la bonne peinture routière, tenez compte de quelques conseils importants.

Les différents types de peinture routière !

Avant d’aborder les différents types de peinture routière, il convient de noter que les peintures sont utilisées à des fins différentes. Les peintures routières servent à réaliser des marquages routiers spécifiques en fonction du type de signalisation. D’une manière générale, il existe des peintures routières présentées en aérosol ou en godets. Elles sont utilisées en fonction de la taille des zones à marquer. On trouve également des peintures routières définies en fonction de leur durée d’utilisation. De même, pour les peintures correspondant aux normes exposées à des situations extrêmes comme les contraintes climatiques ou mécaniques. Sur le site virages.com, vous trouverez tous les types de peinture de marquage routier, permanente ou temporaire.

Les peintures routières temporaires sont souvent appliquées pour le marquage de lignes horizontales ou de bandes sur le sol afin de prévenir le début d’un chantier ou de travaux routiers. Ce type de peinture est souvent en mono composant et disponible en seau et en aérosol. Quant aux peintures routières permanentes, elles sont utilisées en deux ou trois composants pour la signalisation et l’avertissement à long terme. On trouve des marquages permanents pour les parkings ou les environnements urbains. Les peintures routières adaptées à cette condition sont disponibles avec ou sans solvant. En outre, ces peintures peuvent être à base de résine ou d’autres ingrédients. Pour celles qui sont à base de résine, cette dernière peut être chaude ce qui facilite l’application et sèche plus rapidement. La résine peut aussi être à froid, ce qui est plus résistant et durable, mais plus long à sécher. Les peintures permanentes sont disponibles uniquement en seau.

Laquelle choisir entre la peinture en aérosol, en pot, permanente ou temporaire ?

Vous devez choisir la peinture routière en fonction de son utilisation : pour un usage temporaire ou permanent. Vous devez également faire attention à la surface à peindre. À chaque situation correspond une peinture bien définie. La peinture aérosol vous permet de peindre sur des surfaces difficilement accessibles avec les outils de peinture classiques. Quant à la peinture en pot, elle nécessite souvent l’utilisation d’un matériel adéquat pour simplifier l’application des couleurs. Entre peinture temporaire ou permanente, le choix est déterminé par la nature du chantier. Pour des interventions de courte durée sur la voie publique, la peinture temporaire est la mieux adaptée. En revanche, pour un marquage routier à long terme, la peinture routière permanente est idéale.

L’importance de la peinture routière pour le marquage des routes !

Le marquage routier est important en tant qu’information pour les usagers de la route. C’est une sorte de signe et d’avertissement pour les usagers de la route. Chaque peinture marque une situation par laquelle chaque personne n’est pas forcément consciente de son utilité. Néanmoins, il faut savoir qu’il existe plusieurs peintures routières comme le rouge, le jaune, le blanc, le bleu, le vert, l’orange, le gris et le noir. Chaque couleur correspond à un code que les professionnels doivent être en mesure de connaître. Le sigle RAL représente le code couleur selon la réglementation en vigueur. A noter que les peintures peuvent être réfléchissantes, phosphorescentes, mates ou brillantes.

En suivant les codes couleurs normatifs, il est plus facile de distinguer leur signification. Par exemple, pour la peinture blanche RAL 9016, celle-ci est utilisée pour le marquage routier général et le plus courant. Pour la peinture jaune RAL 1023, elle est utilisée pour signaler la présence de dangers. Elle prévient également du passage d’engins ou de la voie à traverser par exemple. Quant à la peinture rouge RAL 3020, elle constitue les interdictions de certaines zones dangereuses ou pour le stockage en hauteur.

Quelques conseils et précautions pour l’utilisation des peintures routières !

Outre le choix de la peinture, la sélection des matériaux et des équipements à utiliser est également essentielle. Ces outils permettent d’appliquer la peinture en fonction de son usage, de manière efficace, simple et rapide. Ainsi, les fournitures nécessaires sont entre autres les pochoirs pour garantir la régularité des lignes. En fonction du chantier, vous pouvez utiliser un pulvérisateur airless pour assurer une couche homogène. Un cordeau à craie est un équipement utile pour tracer des lignes droites, même sur de grandes longueurs. Pour faciliter l’application de la peinture, il existe des outils motorisés comme les traceurs pour un marquage routier plus régulier.

Avant les travaux de marquage et pour mieux choisir la peinture adaptée, il est nécessaire d’identifier la nature et la caractéristique de la chaussée. Il faut également connaître les conditions d’exposition de la peinture ou quelle est la destination de la peinture, pour quel usage. En identifiant les besoins, vous pourrez déterminer la peinture routière appropriée. Souvent, les marquages routiers sont destinés à un usage public. Il est donc préférable de faire appel à des professionnels dans ce domaine pour assurer un travail de qualité et durable.

Plan du site