Le CACES est un Certificat d’Aptitudes à la Conduite d’Engins de Sécurité nécessaire à la conduite d’engins en France. Pour l’obtenir, il faut réussir un test d’évaluation après une formation théorique et pratique auprès d’un organisme certifié CACES.

CACES : formation théorique

La formation caces comprend une phase théorique et pratique suivie d’un test d’évaluation. Elle s’adresse aux conducteurs souhaitant avoir un certificat de compétences professionnelles en matière de conduite d’engins de chantiers, de nacelles, de grues, de chariots de manutention ou de PEMP. Pour suivre cette formation, le candidat doit être déclaré « apte » après un examen d’aptitude médicale réalisé par un médecin du travail.

La formation théorique CACES a pour but d’enseigner aux candidats les règles relatives au Code du travail et à la conduite en sécurité des engins. Elle est le plus souvent réalisée en groupe dans une salle de classe sur une durée 7 heures environ. Les cours abordent différents sujets, dont :

  • Les réglementations relatives à la conduite d’engins ;
  • La mécanique ;
  • Les équipements individuels de protection ;
  • Les différentes catégories d’engins ;
  • Les règles de prévention sur la voie publique et en entreprise.

En plus des cours, les participants effectuent également des exercices en groupe ou individuel. La formation théorique se termine souvent par une simulation d’un d’examen pour permettre aux candidats de se préparer au test CACES.

Souhaitez-vous décrocher un Certificat d’Aptitudes à la Conduite d’Engins de Sécurité ? Les organismes certifiés CACES proposant une formation logistique et transport peuvent vous aider à obtenir votre permis. À noter qu’il existe différents types de CACES. Avant de s’inscrire à une formation, il est conseillé de se référer aux recommandations de la CNAMTS concernant le classement de ce certificat.

CACES : formation pratique

 Après les cours théoriques, le candidat doit suivre une formation pratique CACES. Cette phase a pour objectif d’aider le candidat à se familiariser à la conduite d’engins sur le terrain. Elle permet d’apprendre la conduite, les vérifications de l’engin, le gerbage de palettes, le déchargement et le chargement de camion, les règles de prise et de fin de poste, les règles de manutention et les règles de circulation à respecter.

À l’issu de la formation théorique et pratique, le candidat doit être en mesure de conduire la catégorie d’engin qu’il a choisi en toute sécurité. Pour obtenir son permis caces, il devra réussir le test d’évaluation.

CACES : test d’évaluation

Après 2 à 5 jours de formation CACES, le candidat doit effectuer un test d’évaluation. L’examen permettra d’évaluer ses connaissances théoriques et pratiques et son savoir-faire en matière de conduite en sécurité d’engins de manutention et de chantier. Il se compose de deux parties :

  • Un test théorique comprenant plusieurs questions sous forme de QCM ;
  • Un test pratique consistant à évaluer les aptitudes de conduite de l’engin sur 4 points (essais de prise de poste, circulation, manœuvres en sécurité et opérations de fin de poste).

Si les tests d’évaluation sont validés par un organisme testeur certifié, le candidat obtient son permis CACES. Selon son certificat, il peut conduire des engins de chantier (R 372 m), des grues auxiliaires de chargement de véhicules (R 390) et des chariots élévateurs (R 389).

Le Certificat d’Aptitudes à la Conduite d’Engins de Sécurité délivré est valable sur 10 ans pour les engins de chantier et 5 ans pour les autres engins. Avant la fin de ce délai, le conducteur doit repasser un test d’évaluation auprès d’un formateur certifié comme un organisme spécialisé en formation logistique et transport pour actualiser son CACES. À noter que le conducteur doit avoir une autorisation de conduite de son employeur quand il conduit un engin. Ce document est délivré après une visite d’aptitude médicale et la validation du CACES.