Le Ministère de l’Éducation en France s’appuie sur le concours crpe pour le recrutement de professeurs des écoles. Vous pouvez devenir professeur après validation de l’année de stage et l’obtention du CRPE. Cela vous permet d’enseigner dans une école élémentaire ou maternelle.  

Quelles sont les épreuves du concours CRPE ?

Le crpe désigne un concours académique à réussir pour enseigner dans le primaire. Pour se présenter à ce concours, il existe des conditions à respecter. Vous pouvez découvrir celles-ci sur le site du Ministère de l’Education Nationale. Le CRPE est le concours de recrutement de professeurs des écoles. Si vous souhaitez enseigner dans une école maternelle ou une école élémentaire publique, vous devez réussir le CRPE. Vous entrez ensuite dans une année de stage sous le titre de « professeur stagiaire » ou PES. Une fois votre stage validé, vous pouvez devenir professeur des écoles. Cliquez sur ce site pour en savoir plus.

L’importance de la préparation au concours CRPE

Il est nécessaire de faire un planning sur toute l’année pour réussir son concours CRPE. Le CRPE, c’est deux épreuves écrites en avril et deux épreuves orales en mai/juin. Pour les écrits (français et mathématiques), il vous faudra maîtriser tout le programme de 3ème. Pour certains, la 3ème est bien loin et la remise à niveau peut être bien longue : il est donc conseillé d’attaquer les programmes dès septembre (ou avant si vous êtes vraiment motivés). En plus des savoirs « scientifiques », il faudra être au point sur la didactique, c’est-à-dire la façon dont on enseigne ces disciplines à des élèves, de la petite section de maternelle au CM2. Pour la plupart des candidats, la didactique est totalement nouvelle : laissez vous le temps de bien la comprendre et l’assimiler. Par ailleurs, il ne faut pas négliger les oraux : il faut inclure les révisions des oraux dès le début, même si vous n’êtes pas sûrs de franchir l’étape des écrits. Il est possible de faire la préparation au concours CRPE à distance.

Quelques conseils pratiques pour réussir les épreuves du CRPE

Travailler efficacement est pour la plupart des candidats une évidence, mais pour certains il vaut tout même mieux le rappeler : en optimisant votre temps de travail, vous facilitez le déroulement de cette année. Vous êtes plus serein donc vous gagnez des points et des places. Avec la quantité de connaissances à engranger, travailler au dernier moment n’est pas sérieux. Vous disposez de 7 mois pour vous préparer au concours, ce qui est peu. En parallèle, vous devez aussi (parfois) préparer le Master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) dont les partiels tombent au moment des épreuves du CRPE.

Mettez en place un planning, que vous pourrez faire évoluer au fil des semaines. C’est le meilleur outil pour savoir où vous en êtes. Si vous vous êtes fixé comme objectif de terminer un nombre X de fiches et qu’il n’est pas atteint, pas de panique. Faites régulièrement des points pour réajuster. Commencez par des thèmes faciles et montez en puissance. N’oubliez pas les pauses régulières et les imprévues, celles qui font du bien, quand on a bien travaillé ! Rien ne vous empêche de débuter les révisions en été : l’option bibliothèque, au calme, au frais et loin des tentations mérite réflexion. Ce concours, comme tous ceux permettant d’enseigner, se déroule en deux phases. La première phase d’admissibilité est composée de deux épreuves écrites, l’une de français et l’autre de mathématiques. La seconde phase d’admission comprend deux volets.

Le candidat choisi une discipline (sciences et technologie, histoire, géographie, histoire des arts, éducation musicale, enseignement moral et civique…) et doit déterminer un sujet. Le jour de son passage, il remet un dossier au jury avec une analyse synthétique de son sujet et la description d’une séquence pédagogique, puis il le présente pendant une durée de 20 min et répond pendant 40 minutes à des questions permettant d’approfondir certains points. Il existe une formation CRPE que vous pouvez suivre.